Aurore Montheil, secondaire

Aurore MONTHEIL est en cinquième année de thèse à l’Université Toulouse II Jean Jaurès et travaille en littérature indienne anglophone contemporaine. Elle a accepté de faire part de son expérience dans le secondaire, sept ans durant.


Quel concours as-tu obtenu ? Quand ?

Agrégation en 2012.

Dans quel cadre as-tu enseigné dans le secondaire (stage, choix de carrière initial, manque de postes dans le supérieur) ?

Par choix de carrière initial

Combien de temps as-tu enseigné dans le secondaire ?

7 ans.

Comment cela s’est-il passé ?

C’était très difficile pendant l’année de stage, n’ayant pas suivi de formation avant l’année de stage, mais c’était très intéressant et formateur par la suite.

Que retiens-tu de cette expérience ? Que t’a-t-elle apporté ?

Cela m’a permis d’acquérir des bases solides concernant l’enseignement de l’anglais, en termes de didactique et de pédagogie.

As-tu des conseils pour les doctorants enseignant ou s’apprêtant à enseigner dans le secondaire ?

Je pense qu’il est important de commencer sa carrière d’enseignant dans le secondaire, afin de vraiment apprendre ce que c’est qu’enseigner, cela permet d’être ensuite plus efficace dans le supérieur. Il faut cependant recevoir une bonne formation, communiquer avec ses collègues et tous les membres de la communauté éducative pour ne pas se retrouver isolé·e ou en souffrance.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
doctoratcas (11 octobre 2021). Aurore Montheil, secondaire. Carnet des Doctorants du C.A.S. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nvgk


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search