Entretien JDP 2022 – Kévin VIALA (communication/marketing)

 

 

Cet entretien s’inscrit dans la continuité de la cinquième édition de la Journée de Professionnalisation du CAS organisée par Emeline JOUVE, Nathalie DESSENS et Laurent MELLET. Nous les remercions chaleureusement tous les trois pour leur confiance. Un grand merci aux intervenants de la journée qui ont gentiment accepté de répondre à nos questions ! 


Kévin VIALA est spécialiste en communication et en marketing pour une entreprise financière à Montréal. Il précise qu’il n’a pas étudié pour “finir dans ce genre d’emploi-là”, ce n’était pas ce à quoi il était préparé. Kévin VIALA nourrit une très grande admiration pour les enseignants et pendant longtemps il pensait que c’était dans ce domaine qu’il ferait carrière.

Kévin VIALA a obtenu une licence d’anglais à l’UT2J (2005-2008). Il s’était inscrit en droit et cela ne l’a pas vraiment inspiré, et en cours d’année il a bifurqué pour faire une licence LLCER études anglophones. A l’époque, Kévin VIALA a hésité entre la filière LLCE et la filière LEA, mais il s’est plus tard rendu compte que son parcours LLCE lui a énormément servi, plus qu’un parcours LEA ne l’aurait jamais fait.

Grâce à ce cursus, il a obtenu obtenu un poste d’assistant en Irlande après sa L3 à la Newpark Comprehensive School (travail de 18h/ semaine de la 6ème à la terminale). Ensuite, grâce à cela, il est parti 1 an à Chicago pour enseigner à des enfants (école Language Stars, cours de 1h à 1h30 dans lesquels seule la langue apprenante était utilisée). Cette “expérience exceptionnelle” l’a notamment préparé aux formalités administratives qu’il allait devoir affronter pour s’installer au Canada, car travailler aux Etats-Unis n’est pas facile. Il faut avoir un sponsor avant d’arriver sur place, participer à des entretiens à l’ambassade des Etats-Unis à Paris etc…

Je suis rentré en France pour faire mon master à l’UT2J pour ensuite obtenir le CAPES, et ça n’a pas fonctionné pour moi.

Grâce à ces séjours à l’étranger, Kévin VIALA a pris goût à d’autres types d’expériences et il est parti s’installer au Canada (Toronto) fin 2012. En 2013, il a obtenu un poste dans une maison d’édition privée, spécialisée dans la littérature jeunesse. Kévin VIALA est devenu éditeur puis directeur des clubs de lecture Scholastic Canada.

J’ai vu que mon diplôme m’apportait dans d’autres choses que l’enseignement. Ma matière préférée était la traduction, et c’est ce qui m’a permis d’obtenir ce poste-là puisque pendant 5 ans chez eux j’étais réviseur, un peu traducteur (une cinquantaine de livres), j’ai même écrit.

Cette immersion dans l’édition l’a passionné et surpris car Kévin VIALA ne savait pas qu’il en était capable. Cela s’est finalement soldé par huit ans et demi de travail pour la littérature jeunesse. Au cours de ces huit années, Kévin VIALA a changé de poste pour s’occuper des clubs de lecture car sa maison d’édition avait relation privilégiée avec les écoles (chaque mois, les élèves reçoivent un catalogue avec des livres à prix réduits et peuvent être livrés à l’école). Il participait à l’achat des produits, au support internet etc… A cette occasion, Kévin VIALA a approfondi sa connaissance du marché, mais cela lui a aussi appris à négocier et à écrire pour d’autres plateformes (la vente, notamment).

Kévin VIALA a ensuite rejoint son entreprise actuelle, Sun Life (épargne retraite).

Mon parcours m’a donné la chance de partir à l’étranger, de maîtriser l’anglais, de développer des capacités d’organisation.

Aujourd’hui, Kévin VIALA écrit des communications pour vulgariser l’épargne retraite. Au Canada, la plupart des gens cotisent eux-mêmes pour leur retraite et les employeurs cotisent pour leurs employés. A la fin de son entretien pour Sun Life, Kévin VIALA avait émis une réserve : il n’y connaissait rien en épargne retraite. Néanmoins, l’entreprise cherchait gens qui étaient capables d’écrire et de faire passer un message : pour eux, le reste s’apprenait.

On est pas obligé de tout connaître sur un poste pour pouvoir commencer dans ce poste-là. Je me retrouve dans une équipe avec d’anciens journalistes, d’anciens cinéastes, d’anciens écrivains, une équipe créative dans une entreprise financière connue dans le monde entier. Notre job consiste à expliquer avec des mots simples l’épargne retraite, nous vulgarisons tout pour que les gens puissent avoir la maîtrise de leur épargne retraite. Je suis la seule ressource bilingue actuellement, mais c’est une vraie force d’avoir la maîtrise des deux langues, un atout indéniable, et encore une fois maîtrise de l’écriture longue ou courte.

L’assemblée a ensuite posé plusieurs questions à Kévin VIALA :

Est-ce qu’il y a plus d’opportunités au Canada ?

Je peux pas comparer, car j’ai peu travaillé en France. En revanche, par rapport à mes amis en France, il y a une très grosse ouverture d’esprit au Canada dans le sens où ils demandent un niveau d’étude mais pas un diplôme en particulier. Pour eux avoir un niveau L3, cela équivaut à une somme d’acquis.

Pourquoi s’être porté candidat sur le poste de Sun Life ? 

Je cherchais un poste et je me suis dit qu’est-ce que je sais faire ? Cette écriture marketing, ce côté digital c’est ça qui m’a vraiment motivé, donc j’ai cherché dans cette branche-là. Ce que je fais au jour le jour n’est pas si différent de mon travail d’avant. Je n’ai pas voulu me mettre de barrière en ne postulant pas à un poste où je n’étais pas sûr de mes capacités.

Un conseil à donner aux participants ?

Se rendre compte de nos capacités. Savoir évaluer ses qualités, savoir ce qu’on est capable d’apprendre. Ne pas hésiter à mettre en avant ses capacités d’organisation et pas ses capacités techniques.

 



Citer ce billet
doctoratcas (2022, 5 avril). Entretien JDP 2022 – Kévin VIALA (communication/marketing). Carnet des Doctorants du C.A.S. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nvh7

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search